Metallah III

Un jeu par mail renaissant!
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Evénements 2085-2100 (9 à 12)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Guillaume
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Evénements 2085-2100 (9 à 12)   Mar 15 Aoû à 20:20

9) L’alliance décisive

La guerre entre la Fédération Métallahienne et l’Administration ghule s’enlise, la barre des dix millions de morts est franchie sans qu’aucun des deux camps ne parvienne véritablement à prendre le dessus. Tenant simultanément tête aux Ghuls, aux Zoliens et à la Confédération, Chat’sky éprouve des difficultés à maintenir l’effort de guerre à un niveau soutenu. Bien que disposant du soutien de l’opinion publique, il sait que le peuple a déjà payé un lourd tribut et a conscience que si le conflit devait s’éterniser, son issue tournerait certainement en défaveur de la Fédération. Akpuch le sait également et multiplie en secret les contacts pour persuader le chancelier de signer une paix négociée, le dirigeant métallahien laisse planer un temps le doute mais en réalité il nourrit d’autres projets.

Bien qu’ayant adopté jusqu’à maintenant une parfaite neutralité dans cette guerre qui sévit pourtant à leur porte, Chat’sky parvient à convaincre les Vampires de Sadalmelek de s’allier aux forces de la Fédération. Glad de Nitao finit par accepter ce ralliement car à ses yeux une défaite des forces fédérales signifierait un retour de la domination ghulo-zolienne sur cette galaxie alors que s’offre l’occasion d’établir un nouveau rapport de forces. Une victoire lui donnerait un avantage certain dans la lutte de pouvoir que se livrent les dignitaires vampires, faisant taire pour un temps les ambitions de plusieurs seigneurs.

10) La fin de l’Administration ghule

Persuadé de leur neutralité, Akpuch est surpris par l’annonce de l’entrée en guerre des Vampires de Sadalmelek au côté des forces de la Fédération. Ses plans s’en trouvent contrariés et il craint à présent pour l’issue de la guerre. Sur sa demande et celle de Nephtys, Vanory contacte en personne Glad de Nitao, mais ce dernier refuse de revenir sur sa décision et mobilise l’ensemble de ses forces armées.

Très vite, la Fédération Métallahienne aidée des Vampires brise le blocus de Métallah, décimant la flotte ghule et la repoussant hors du système, Hamal se retrouvant ainsi isolée. Cette victoire redonne courage à la population et galvanise des troupes prêtes à donner leur vie pour libérer définitivement leur galaxie de l’occupant. Se joignant aux forces d’Eolia commandées par l’amirale Nehoma, les nouveaux alliés se retrouvent aux portes de Hashra défendue par les seuls croiseurs de la garde personnelle d’Akpuch.

Face à la flotte imposante mobilisée par ses ennemis, le seigneur ghul se retrouve piégé à l’intérieur de son palais. Ne pouvant demander aux vaisseaux de l’Administration en orbite de Naos de venir défendre Hashra sans mettre de fait un terme à son alliance avec la Confédération Métallahienne, Akpuch se tourne à contrecœur vers les Zoliens pour leur demander leur aide. Mais à sa grande surprise il se voit signifier une fin de non-recevoir de l’empereur en personne qui, vexé par ses précédentes déconvenues et ayant fini par perdre confiance en lui, décide finalement d’abandonner Akpuch à son sort.

Comprenant que la défaite est désormais inévitable, Hadlum s’entretient en secret avec Hamadeus et Turan afin de leur demander de persuader Chat’sky et Akpuch de trouver un accord qui mettra un terme à cette guerre. Contacté par la matriarche, Akpuch est fou de rage lorsqu’il apprend l’existence de ces discussions, accusant Hadlum de trahison et de se venger aujourd’hui de leurs rivalités passées. Mais Turan parvient toutefois à le convaincre d’accepter les conditions des alliés, arguant que cela permettrait d’épargner de nombreuses vies et d’éviter une défaite plus qu’embarrassante pour l’Empire ghul.

L’accord soumis à Akpuch décrétait la fin des combats et demandait la capitulation sans condition des forces ghulo-zoliennes. Il décrétait également la fin de l’Administration ghule et demandait le départ des forces d’occupation de la galaxie de Métallah. En contrepartie, Akpuch était autorisé à rejoindre la galaxie de l’Oeil Noir à la tête de sa flotte personnelle, triste consolation pour celui qui avait détenu le destin de tant de galaxies entre ses mains mais qui lui permettrait néanmoins de ne pas totalement perdre la face auprès des siens.

En apposant sa signature au bas du document, Akpuch mesura toute la portée historique de son geste. Il n’entérinait pas seulement la fin de l’Administration ghule mais venait également de mettre un terme à une alliance avec les Zoliens devenue moribonde. Minés de l’intérieur par les complots et luttes de pouvoir, leurs empires occupés à de futiles rivalités avaient pêché par excès de confiance et n’avaient pas vu la tempête approcher. Ces événements avaient révélé la fragilité de leurs liens et que les deux colosses désunis avaient des pieds d’argile. Pour lui, il était désormais évident que leur déclin n’était plus qu’une question de temps.

Avant d’embarquer à bord de sa navette, le seigneur Akpuch jeta un dernier regard vers le palais de Hashra, vestige de l’Administration ghule. S’installer sur ce planétoïde avait été une terrible erreur, peut-être même un piège tendu par ceux qui l’avaient offert à l’Administration. Il ressentait à la fois de la colère et des regrets, mais surtout un sentiment d’échec face à la façon dont tout cela se terminait, bien loin des projets qu’il avait imaginé pour les galaxies de cet univers. Akpuch préféra chasser ces idées de son esprit, il fallait à présent sauver ce qui pouvait l’être encore, retrouver ceux qui comptaient le plus pour lui, son épouse et son fils.

Hadlum quant à lui préféra ne pas se joindre au cortège de dignitaires de l’Administration qui avaient choisi de suivre Akpuch dans sa retraite vers la galaxie de l’Oeil Noir. Un accord passé avec Chat’sky l’autorisait en effet à demeurer en compagnie d’hommes de troupes sur Hashra et à en devenir le dirigeant. Ce fut ainsi qu’une communauté ghule s’établit durablement sur ce planétoïde, les soldats, pour la plupart hadariens, étant bientôt rejoints par leurs familles fuyant les combats qui sévissaient alors sur leur planète.

11) Guerre civile

Aucun accord sur son sort n’ayant été conclu, la Confédération Métallahienne était toujours en guerre avec la Fédération et ses alliés vampires. Désormais privée du soutien de l’Administration ghule et cernée par les forces ennemies, sa situation était des plus critique. Toutefois lorsque Chat’sky réclame officiellement la réunification de la galaxie de Métallah, il n’est pas vraiment étonné du refus catégorique de Nephtys. Celle-ci et ses collègues gouverneurs y avaient effectivement tout à perdre. Réaffirmant leur volonté d’indépendance, les dirigeants de la Confédération appellent à résister par tous les moyens aux forces fédérales et à leurs alliés, s’engageant ainsi dans une dangereuse fuite en avant.

Harassée par des mois de guerre, épuisée par un blocus rendant de plus en plus difficile l’approvisionnement en biens de première nécessité, et déchirée par des dissensions entre pro et anti-réunification, la population de la Confédération est durement éprouvée et les discours se radicalisent. Dans ce climat, les personnalités pro-spirites n’ayant pas déjà quitté les planètes font l’objet d’attaques des militants pro-arcanistes qui en font des boucs émissaires, les accusant d’œuvrer pour le compte de l’ennemi. Timidement condamnées par les autorités, les violences entre les deux camps antagonistes refont leur apparition.

12) La bataille de Naos

La gouverneur Zazh, reine de Naos, se retrouve opposée à son propre fils, le prince Mik’Fyr, qui fut lui-même gouverneur de cette planète. Ce dernier est à la tête d’une armada de vaisseaux fédérés et de troupes essentiellement composées de Sches mais aussi de Naotiens opposés à l’actuel régime. Ayant pris le contrôle de l’orbite de la planète, il prépare une offensive au sol de grande ampleur, bien décidé à évincer du pouvoir sa mère qu’il juge avoir été manipulée par les pro-arcanistes.

Déployant ses forces, Mik’Fyr lance l’assaut sur la capitale, comptant sur une offensive éclair qui limiterait au maximum le nombre de victimes civiles. Neutralisant rapidement les défenses de la ville grâce à un solide appui aérien, ses commandos d’élite ne rencontrent que peu de résistance. L’armée naotienne étant à l’image du reste de la population, doutant de la viabilité de la Confédération et de plus en plus encline à se ranger à l’idée d’une réunification, beaucoup de soldats naotiens préfèrent déposer les armes voire même déserter. Un peu partout sur Naos, les forces fédérales s’emparent des principales villes les unes après les autres.

Cernée et ne pouvant espérer de l’aide de la part de Hamal ni de Mirach, la gouverneur Zazh se tourne vers ses seuls alliés, demandant l'assistance des nombreux mages arcanistes résidant sur sa planète pour repousser l’attaque des fédérés. Anticipant son appel et ayant déjà reçu des instructions de Hamal, les mages se lancent dans une guerre ouverte contre les forces fédérales, déployant toute leur puissance dans un déferlement d’énergie et un déluge d’éléments qui stoppent l’avancée des troupes de Mik’Fyr. Déjà effrayés par les combats, l’apparition de créatures nécromantiques semblant issues de leurs pires cauchemars pousse les habitants à fuir les villes dans la panique, causant une grande confusion.

Décidé à en finir avec cette guerre, Mik’Fyr fait prendre d’assaut le palais du gouverneur, menant en personne l’attaque. Retranchée dans ses appartements, la gouverneur Zazh menace de se suicider mais en est empêchée par son fils qui parvient à la convaincre de se rendre. Prêtant allégeance à Mik’Fyr, les forces loyalistes naotiennes se joignent aux fédérés pour contraindre les mages arcanistes à se rendre, ceux-ci ayant refusé d’obtempérer en dépit d’un ultimatum relayé par les différents médias de la planète.

Se retrouvant pour la plupart piégés dans des quartiers désertés par leurs habitants, les mages tentent de résister aux assauts et bombardements dont ils sont la cible. Dans une tentative désespérée, les survivants joignent leurs forces pour déchaîner les éléments contre les vaisseaux de la Fédération. Mais maîtrisant mal les puissantes forces auxquelles ils font appel, la situation finit par leur échapper totalement. De sombres nuages commencent ainsi à recouvrir le ciel de la planète, le zébrant d’éclairs apocalyptiques et occultant progressivement toute lumière du jour. Venant finalement à bout des mages arcanistes, les forces naotiennes s’emploient désormais à secourir à la population, piégée par des chutes de neige abondantes entraînées par un effondrement brutal et inexpliqué de la température.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Evénements 2085-2100 (9 à 12)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ultraball 2100
» [Apocalypse] Chronologie des événements de Hero Apocalypse
» [Expo] Agenda potentiel des expos & événements 2014
» [AION]Réactivation des comptes amis
» championnat de la Réunion 2010/2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Metallah III :: Ebauche :: Galaxies :: Metallah-
Sauter vers: